AccueilNos actionsRacines SudLe Club Export : mars 2021

Le Club Export

 

Oriane Ginies nous permet d’éviter les regrets

L’expatriation d’Oriane relève presque d’un parcours initiatique ! Oriane est née et a grandi à Montpellier.

« Je souhaitais faire carrière comme juriste au sein d’organismes humanitaires », elle effectue ses études de Droit entre Montpellier, Aix-en-Provence et Paris.

« Cela a été compliqué de trouver mon premier poste, après un stage à l’ONU. Je souhaitais vraiment devenir juriste terrain dans les zones de conflits armés. J’ai finalement été recrutée par l’armée. On le sait assez peu, mais une grande partie de la mission de défense militaire de nos armées correspond à un besoin de protection des personnes civiles sur les théâtres d’opérations et de la protection des personnels humanitaires ».

Ces cinq premières années lui permettront de se spécialiser en protection des militaires en opération, notamment en Afghanistan, car « la difficulté des militaires est de jongler entre l’ambition politique de leur pays et la réalité du terrain ». Oriane rentre ensuite dans le sujet de la cybersécurité, sujet hautement stratégique pour l’armée et très complexe en terme juridique.

Elle obtiendra dans ce cadre un doctorat de droit, présenté en 2013. Son mari est ensuite muté au Qatar, elle le suit et travaille alors pour Thalès : « j’ai eu des difficultés à me sentir bien dans l’industrie de défense, malgré mon passage dans l’armée. Ce monde est très codé ».

Six mois plus tard, elle croise la route du Docteur Hessa Al Jaber, la seule femme ministre du Qatar à l’époque : « j’ai travaillé dans son cabinet pendant deux ans, car elle voulait refondre le système législatif du Qatar sur la cybersécurité. Ce ministère a ensuite fusionné avec celui des transports, j’y suis resté deux ans de plus ».

Quelques questionnements sur son rôle et une envie de sortir de sa zone de confort, Oriane décide de se faire accompagner par un coach : « sur le moment, je ne m’attendais à rien de spécial. Je ne me suis pas vraiment rendu compte du travail qu’elle a enclenché en moi. Ce n’est que quelques semaines après que j’ai réussi à accéder à tout ce que je voulais matériellement et personnellement. Je l’ai même rappelée pour la remercier ! Elle m’a permis de reprendre le contrôle sur ma carrière et sur mes choix personnels. J’ai repris confiance en mes capacités et je suis redevenue maître de mes actions très facilement et rapidement. ».

Oriane travaille ensuite pour beIN Sport, prenant en charge leur contrat en technologie et travaillant en parallèle dans le département antipiratage : « le piratage pour les TV payantes représente plusieurs milliards de pertes ! Le métier est assez frustrant, car à chaque fois que l’on gagne un peu de terrain, les pirates élèvent encore le niveau de fraude et de technicité de leur mode opératoire ».

En parallèle de son métier, Oriane décide de se former au coaching : « je suis certifiée par la Fédération Internationale de Coaching (ICF). Je souhaitais moi aussi accompagner des personnes en plein questionnement, comme j’avais pu l’être. Mes premiers clients sont tous expatriés, tous en transition professionnelle et cherchant à se projeter parce qu’insatisfaits de leur situation ».

Elle y côtoie toutes les échelles et tous les types d’expatriés, en fonction de leur pays d’origine. Ces rencontres multiples ont été une grande source de croissance professionnelle et d’épanouissement personnel. La pandémie planétaire sera gérée au Qatar d’une façon qui fait à nouveau réfléchir Oriane : « ce management de crise m’a déçu, je ne me retrouvais pas ni dans les valeurs ni dans la stratégie, j’ai démissionné ».

De retour à Montpellier, elle décide de monter son cabinet de coaching pour les expats : « La crise liée au COVID n’a laissé personne indifférent, pour moi elle a été révélatrice de mon envie de dédier tout mon temps aux professionnels expatriés et de créer ma propre activité. J’accompagne toujours mes clients du Qatar, j’en suis également en Angleterre, aux Emirats et en Suisse. Les questions tournent autour de la préparation et la gestion d’un retour d’expatriation ou d’une nouvelle aventure professionnelle. Il y a un travail de deuil à faire pour tous les expatriés de retour sur ‘notre âge d’or’ passé, la communauté quasi familiale qu’on s’était construite sur place. On travaille sur le lâcher-prise nécessaire, sur la gestion de la transition, la confiance en soi. Pour les expatriés de retour, il nous faut un temps pour se réinstaller, se réintégrer, c’est presque une nouvelle expatriation. »

Sans le moindre jugement, sans conseil, il ne s’agit pas d’un travail de psychanalyse, mais bien un accompagnement en période de difficulté pour se ‘débloquer’ par l’échange, se mettre en action, et écrire les pages de son avenir : on cherche à éviter les regrets.

Pour contacter Oriane : www.coachorigin.com

 

Les membres du Club export 

Domaine DECALAGE, Cabinet Brev&Sud, les Studios Dwarf Animation, Abiès Lagrimus,
Champlat, Gravity Innovation, Napeco, RGSystem, Medithau, Kaliop, Vogo Sport,
Monchasseurimmo, Venus Agency, le Crédit Mutuel, les Carrelages RICHARD, ESII,
Plumbum, BDPBanque du Sud, AGS Déménagement, Crystal Finance, le cabinet
SimonAssociés, Société Mobile LOOV, Société VILLA HOLIDAYS, Art&Patrimoine, DP News,
Grace Nicols Home, Abyssa, AllPriv.

 

Les News de Crystal Finances 

Français expatriés : pensez à la protection sociale !

Le système de Protection sociale français est un des systèmes les plus protecteurs au monde.

Qu’il s’agisse de santé, de prévoyance ou encore de retraite, les mécanismes de mutualisation et de solidarité mis en place les rendent accessibles au plus grand nombre.

Selon un sondage mené en 2019 par l’institut Odoxa, plus de 85% des Français sont satisfaits de la qualité des soins prodigués dans les établissements français, ce qui démontre un niveau de confiance élevé dans notre système de santé. Cela nous rend également exigeants lorsque nous décidons de quitter la France et de devenir non-résidents.

Pour un Français qui souhaite s’expatrier, les sujets de protection des revenus du foyer et de couverture santé de la cellule familiale sont des aspects essentiels pour apporter la sérénité nécessaire à la réussite du projet d’expatriation. Un tiers des Français qui partent vivre à l’étranger déclarent d’ailleurs rentrer en France pour bénéficier d’une meilleure Protection sociale.

Avant de s’expatrier, il convient donc de prendre en compte un certain nombre de paramètres pour sécuriser son projet : le pays d’expatriation, le statut de l’expatrié (salarié ou indépendant), la structure familiale, la durée du séjour, sont parmi les principaux. Le pays d’expatriation donnera par exemple une indication sur la qualité et le coût des soins, et conditionnera sans aucun doute le niveau des garanties et le type de contrat d’assurance santé sélectionnés.

L’adhésion à la CFE (Caisse des Français de l’Etranger) devra également être étudiée au cas par cas, puisqu’elle peut permettre de diminuer considérablement le coût d’une assurance santé complémentaire à garanties équivalentes.

D’autres prestations offriront également une prise en charge adaptée en cas de coup dur (Rapatriement en France ou dans un autre pays pour effectuer certains actes médicaux complexes), ou tout simplement de rassurer l’expatrié dans certaines situations du quotidien (accès à un service de téléconsultation en France à n’importe quelle heure avec des médecins français).

Anticiper son départ à l’étranger est un atout précieux pour garantir la pérennité d’un projet d’expatriation, mais dans tous les cas, il n’est jamais trop tard pour ajuster ses garanties à son besoin de couverture et adapter sa stratégie de protection sociale à son statut de Français non-résident.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter par mail à l’adresse contact@groupe-crystal.com

 

 

Le centre de vaccination Covid-19 du Palais des Congrès à Montréal utilise les bornes ESII.

La ville de Montréal a vu son Palais des Congrès transformé pour accueillir jusqu’à 2000 patients par jour, tous les jours de la semaine, faisant de ce centre l’un des plus importants de la Province. Nous sommes fiers d’avoir ajouté une pierre à l’édifice de la lutte contre la crise sanitaire qui nous touche actuellement. En effet, pour permettre l’accueil de cette grande foule tout au long des 12 heures d’ouverture, 10 de nos bornes ont été installées.

Le parcours du patient débute sur internet où il prend rendez-vous sur une plateforme locale. Une fois arrivé sur place, il scanne sa carte d’assurance maladie sur une des 10 Twana™ Ultimate disponible. Le visiteur est alors identifié grâce à son numéro d’assurance maladie unique et il peut passer à la suite de la procédure.

ESII Inc. Laval, Canada – www.esii.ca

 

 

 

Isabelle Gautier : des services aux bénéfices mutuels

Isabelle Gautier coordonne les services internationaux du Crédit Mutuel.

Basée à Paris, elle est le relai de tous les clients qui ont une question ou un besoin : « nous avons mis en place un panel de services qui permet à nos clients d’avoir toutes les chances de réussir leur projet international. Mieux ils s’y préparent, mieux ils sont accompagnés en amont et plus pérenne sera l’aventure commune. Tout commence par un entretien avec notre client, nous découvrons son activité à l’international, ses besoins, ses projets. ».

Le Crédit Mutuel est rodé à toutes les démarches internationales accompagné de ses bureaux de représentation qui ont 40 ans d’expériences en la matière. L’offre de prestations de services est complète : « nous accompagnons nos clients à toutes les étapes. Qu’il s’agisse de prospecter des fournisseurs, des clients, nos bureaux de représentation réalisent des recherches pragmatiques sur leur territoire. Trouver le meilleur local, participer au recrutement, réaliser une étude de marché, faire du sourcing, approcher des partenaires commerciaux ces actions procurent un gain de temps pour notre client et participent à solidifier l’accueil et l’installation dans le pays. Plus l’installation est pensée, plus le projet a des chances d’être viable. »

Le Crédit Mutuel propose ses services avec une obligation de moyens tout en sachant que l’optimisation du projet sera bénéfique aussi pour la banque : « nos mises en relation sont qualifiées. Nos bureaux de représentation ont préparé le terrain et déjà contacté les cibles sur place. Nous participons à poser les bases de prospection de nos clients. ». Des actions collectives sont organisées pour nos clients bancaires, comme des rendez-vous vignerons / importateurs mis en place par les bureaux de représentations : « nos représentants sont en contact avec les acheteurs et la presse du pays cible. Ils les invitent à une dégustation. Les vignerons prennent en charge leurs frais de transport, logement et restauration. Ces rencontres peuvent donner lieu à de la communication par les médias locaux et des commandes par les acheteurs. »

Le Crédit Mutuel propose également les solutions bancaires traditionnelles (mode de paiement sécurisé comme le crédit documentaire, garanties, avance de trésorerie, affacturage) : « nous nouons un réel partenariat avec nos clients. Nos équipes sont en contact direct avec eux, nous sommes également force de conseil sur la salle des marchés (couverture du risque de change). » La banque propose ainsi une offre globale d’accompagnement à l’international en ayant des équipes spécialisées salariées du Crédit Mutuel.

Pour la contacter :

Isabelle Gautier

Chargée d’affaires International

Portable : 06.79.63.17.51

Mail : isabelle.gautier@creditmutuel.fr

ASSOCIATION RACINES SUD

CONTACT

04 67 20 41 71